Le Béret en cuir

Le Béret en cuir

L'Histoire du cuir

Le travail du cuir est une activité qui remonte à la nuit des temps. Au cours de la préhistoire, l’homme cherchait à se protéger des intempéries et se rendit compte que les animaux qu’il mangeait n’étaient pas qu’une source de nourriture, mais également une source de chaleur lorsqu'ils se servaient de leurs peaux pour la conceptions de vêtements et d'habitations.

Les cuirs sont des matières préparées à partir de peaux de bovins pour la grande majorité. Il existe différentes imitations dont les plus connues sont :

- Cuir plastique : Le similis
- Cuir végétal : Le latex

Préparation du cuir

L'action du sel : Les peaux fraîches sont salées afin d’éliminer l’eau des tissus et ainsi de ralentir la dégradation naturelle des peaux par le développement des micro-organismes présents. Lors du salage, les peaux peuvent perdre jusqu'à 10 % de leur poids en eau. Les peaux sont empilées de façon à faciliter l’écoulement de la saumure dans un local avec une humidité allant de 70 % à 90 %. La température de stockage est maintenue aux alentours de 10 °C pour optimiser la conservation des peaux.

Au bout de quinze jours, les peaux sont dessalées, examinées une à une et triées en fonction de leur épaisseur, du nombre de défauts, de la présence de cicatrices ou encore en fonction de leur poids et de leur surface.

Le tannageLe tannage est l'opération qui consiste à transformer la peau d'animal en cuir grâce à des tanins. Ce sont des  substances de différentes natures qui permettent de rendre la matière imperméable ainsi que de la rendre peu hydratée. On note 3 techniques de tannage : 

- Tanins minéraux
- Tanins végétaux
- Tanins synthétiques

Le finissage : C'est à cette étape que  le cuir va acquérir ses propriétés spécifiques, notamment sur la texture et son aspect. Propriétés permettant d’uniformiser les cuirs issus de la production. Selon les utilisations, on distingue le finissage aniline, semi-aniline et le finissage pigmenté.

Le finissage aniline met en valeur la surface du cuir en le recouvrant d’un produit transparent. C’est un cuir qui a un très bel aspect, mais dont l’entretien demande une attention particulière.

Le cuir semi-aniline est couvert d’une couche de pigment légèrement opaque et d’une couche de produit translucide, ce qui permet de cacher de petits défauts.

Le cuir pigmenté est uniquement recouvert d’une couche de pigments opaque. Il est facile de l'entretenir et peu sensible à l’eau.

Utilisation du cuir : Le cuir va être utilisé dans de nombreux domaines comme la sellerie, la maroquinerie, la cordonnerie, ou encore la confection de vêtements.

Le béret en cuir 

Le béret en cuir déjà apprécié  des française prend une autre ampleur grâce à Rihanna et Emilie Ratajkowski, les nostalgiques de Che Guevara et le clan Kardashian.

Actuellement beaucoup sont des fous du béret et d'autant plus en cuir. Depuis quelques années, le plus français des couvre-chefs a détrôné les autres chapeaux et bonnet et séduit le monde de la haute couture mais aussi les audacieux en quête de nouveaux styles vestimentaires.

Symbolique

Le béret représente les français depuis des dizaines d'années avec son effet bouffant qui donne un charme et un naturel à n'importe quelle tenue. Le béret revient sur le devant de la scène ces derniers temps, on le retrouve sur la tête des plus grands artistes du moment. 

Le béret en cuir, plus brillant que son cousin le béret en laine, va attirer tous les regards. Elégant, il est l'accessoire parfait pour compléter vos tenues et saura faire des envieuse(x) dans votre entourage.

En plus d'être une véritable pièce de mode, ce béret ne lésine pas sur le confort ! L'intérieur du couvre-chef est recouvert d'une doublure en satin noire et possède aussi une épaisseur destiné au confort de son hôte.

Retour au blog